Les Entremets Traditionnels et Festifs

Bûche Porthos

Deuxième des bûches de l’année 2023, ces dernières sont placées sous l’étendard des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas. Le ténébreux Athos, le bon vivant Porthos, l’intrigant Aramis, sans compter le vaillant D’Artagnan. Dans leurs ombres, complote la mystérieuse Milady.

Il se trouve que fortuitement, pure coïncidence, sorte au même moment le dernier film autour des Mousquetaires, Milady. Le hasard est curieux, il provoque les choses. Et le destin pressé, un instant prend la pose.

L’idée des bûches était d’arriver à associer le caractère ou les origines des différents personnages (réels ou imaginaires) avec les différentes saveurs. Ce qui a demandé pas mal de réflexion.

Pour Porthos, le bon-vivant de l’équipe, c’est peut-être la bûche dont je suis le plus “fier”. L’idée que je voulais tenter depuis longtemps était d’utiliser une mousse dans laquelle aurait été infusée une brioche. Et quoi de mieux qu’un bon pastis landais pour cela ?

Pour accompagner ce pastis landais, je suis parti sur la pomme et le pruneau flambés à l’Armagnac, accompagnés d’un peu de vanille. Et pour le biscuit, j’ai pris le risque de réaliser un millas, sorte de galette du sud-ouest à la farine de maïs. Un goût et une texture assez particuliers. Mais ç’est passé crème comme on dit.

Elle est alors composée :

  • D’un biscuit façon millas parfumé à la vanille et à l’Armagnac.
  • D’une compotée de pommes et de pruneaux caramélisés puis flambés à l’Armagnac.
  • D’un crémeux à la Vanille.
  • D’une mousse infusée au pastis landais.
  • Pour terminer, la bûche est recouverte d’un léger voile de glaçage neutre.

Saveurs :

Pomme
Pastis Landais
Vanille
Pruneau
Armagnac

Quelques idées autour des Mousquetaires :

  • Bûche Aramis
    Bûche Aramis
  • Bûche Athos
    Bûche Athos
  • Bûche Milady
    Bûche Milady
  • Bûche Porthos
    Bûche Porthos
  • Bûche D’Artagnan
    Bûche D’Artagnan

Création

Calculateur


Proportion et Matériel

Durée


Alpinisme

Catégorie


Les Bûches

Difficulté


Là, c’est la galère.

Saison


Cuisine hivernale

Conseils et Organisation

  • Préparez l’infusion pruneaux/Armagnac . Réservez à température ambiante
  • Préparez le crémeux vanille. Réservez au frais.
  • Préparez le pastis landais. Réservez à température ambiante.
  • Infusez le pastis landais dans la crème et le lait. Réservez au frais.
  • Préparez la compotée et mélangez au crémeux. Réservez au congélateur.
  • Préparez le millas. Réservez au congélateur.
  • Préparez la mousse et montez la bûche. Réservez au congélateur.
  • Préparer le glaçage et glacer la bûche.
  • Décongélation :
    • Au Frais : 6 h
    • À température ambiante : 2h-3h

Ingrédients


Masse gélatine :

  • Gélatine en poudre : 15 g
  • Eau : 60 g

Pastis Landais :

  • Farine T45 : 250 g
  • Beurre : 75 g
  • Œuf : 3
  • Sucre : 75 g
  • Levure de Boulanger : 10 g
  • Rhum : 30 g
  • Vanille : 1 gousse
  • Sel : 1 pincée
  • Sucre grain

Millas à l’Armagnac :

  • Lait : 250 g
  • Farine de maïs : 70 g
  • Beurre : 70 g
  • Œuf : 2
  • Sucre : 70 g
  • Armagnac : 30 g
  • Poudre de Vanille : 1 c.à.c
  • Sel : 1 pincée

Garnitures de pommes et pruneaux :

  • Pommes Royal Gala : 2
  • Pruneau (dénoyautés) : 100 g
  • Beurre : 1 belle noix
  • Sucre complet : qs
  • Armagnac : qs

Crémeux Vanille :

  • Lait : 125 g
  • Crème liquide 35%MG : 125 g
  • Jaune d’œuf : 60 g
  • Masse gélatine : 12 g
  • Sucre : 20 g
  • Beurre (froid) : 150 g

Infusions :

  • Lait : 350 g
  • Pastis landais : 100 g
  • Crème liquide 35%MG : 280 g
  • Pastis landais : 80 g

Crème Bavaroise Pastis landais :

  • Lait infusé : 200 g
  • Jaune d’œuf : 60 g
  • Sucre complet : 50 g
  • Vanille : 1 gousse
  • Armagnac : 10 g
  • Masse gélatine : 36 g
  • Crème montée infusée : 180 g

Glaçage Brillant Neutre à la vanille :

  • Eau : 150 g
  • Sucre ① : 75 g
  • Extrait de Vanille : 10 g
  • Sirop de Glucose : 75 g
  • Pectine NH : 6 g
  • Sucre ② : 25 g
  • Masse gélatine : 24 g
    • Gélatine en poudre : 4 g
    • Eau : 20 g

Matériel


Le tout-venant :

  • Cul-de-poule
  • Poêles & Casseroles
  • Balance électronique
  • Balance de précision (0,1 g)
  • Rouleau à pâtisserie
  • Fouet, Maryse & Spatules
  • Corne & Coupe-pâte
  • Thermomètre électronique
  • Tapis de cuisson ou papier sulfurisé
  • Film Plastique Alimentaire

Pour la recette :

Cercles, Moules & Récipients :

  • Gouttière à Bûche de 30 cm
  • Insert à bûche
  • Moule à tarte rectangulaire

Coutellerie et Râpes :

  • Couteau d’office
  • Couteau-scie (à génoise)
  • Couteau Économe

Appareillages :

  • Mixeur plongeant
  • Robot pâtissier

La Recette en pas à pas

Préparation d’une Masse Gélatine :

La gélatine

La masse gélatine est le nom donné au mélange entre la gélatine en poudre et l’eau servant à sa réhydratation. Contrairement à la gélatine en feuille qu’on réhydrate dans un grand bol d’eau froide, la gélatine en poudre nécessite une pesée précise de l’eau.

Préparez la masse gélatine en mélangeant la gélatine en poudre et l’eau d’hydratation. Laissez gonfler au frais.


Au bout d’un bon quart d’heure, faites fondre la gélatine au bain-marie, filtrez puis replacez au frais. Vous pouvez alors utiliser la masse gélatine soit fondue à nouveau au bain-marie, soit solide coupée en morceaux.

Ma préférence (à moi) va à la gélatine refondue, elle s’incorpore plus facilement et surtout, de façon plus homogène.



Pastis Landais :

150 °C
Chaleur tournante
Vanille
Pastis landais

Pour le Levain :

Émiettez la levure dans un saladier avec 50 g de farine puis 75 g d’eau tiède. Fouettez et couvrez d’un linge propre et laissez pousser dans un endroit tiède au moins une heure.


Pour la Pâte à Brioche :

Faites fondre le beurre et laissez-le revenir à température ambiante sans le faire figer.

Dans un cul-de-poule, jetez trois œufs entiers et trois jaunes d’œufs. Gardez les blancs pour la suite. Ajoutez le sucre, les gousses de vanilles fendues et grattées puis commencez à brasser l’ensemble à la main.

Ajoutez le beurre fondu et 350 g de farine progressivement. Ajoutez le levain et remuez puis ajoutez le restant de farine.


Montez les blancs en neige et intégrez-les en soulevant la pâte et battez-la 5 min environ en la frappant et en la soulevant jusqu’à ce qu’elle soit lisse et souple.

Couvrez d’un linge et laissez pousser 1 h 30 au minimum jusqu’à ce que la pâte double de volume.


Pour la Cuisson :

Préchauffez le four à 150 °C en chaleur tournante.

Beurrez les moules à brioches têtes avec du beurre pommade du fond du moule vers les bords et versez la pâte aux deux tiers de leurs hauteurs. Saupoudrez de sucre grain.

Laissez cuire 45 min à 1 h en couvrant la surface de papier alu pour le dernier quart d’heure. Testez la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche.


Réservez 200 g de brioche de côté pour la recette et mangez le reste au petit-déjeuner.


Crémeux Vanille :

Crémeux
Vanille

Faites chauffer la crème et le lait avec la gousse de vanille fendue et grattée. Portez à frémissement puis filmez la casserole et laissez infuser quelques heures (voir toute une nuit).

Réchauffez le mélange vanillé. Fouettez les jaunes et le sucre puis versez une petite partie du mélange vanillé sur l’appareil. Mélangez et reversez dans la casserole.


Cuisez à l’anglaise (mais ne filez pas) en portant le mélange à 83 °C en mélangeant constamment. Hors du feu, introduisez la masse gélatine (refondue ou non, c’est au choix).

Laissez refroidir à 55-60 °C puis ajoutez le beurre froid coupé en morceaux. Mélangez puis mixez et débarrassez en bac sur une faible épaisseur, filmé au contact. 



Compotée de Pommes et Pruneaux :

La veille faites macérer les pruneaux coupés en morceaux dans un bol d’Armagnac. Filmez et réservez à température.


Le lendemain, épluchez et coupez les pommes en petits cubes (pas trop petits non plus) et citronnez-les pour éviter leur oxydation.

Faites mousser une noix de beurre avec un peu de sucre dans une poêle, puis une fois le sucre bien caramélisé, ajoutez les cubes de pomme et faites-les revenir en mélangeant régulièrement jusqu’à ce qu’elles soient bien tendre (mais pas à l’état de compote).

En fin de cuisson, ajoutez les pruneaux puis flambez la poêlée à l’Armagnac. Pour cela, versez l’Armagnac dans une petite louche et placez-la au-dessus du feu pour le chauffer.

Débarrassez et laissez entièrement refroidir.


Une fois la compotée bien froide, mélangez-la au crémeux, préalablement détendu au fouet, puis coulez le mélange dans la gouttière à insert. Congelez.



Pour le Biscuit façon Millas à l’Armagnac :

180 °C
Chaleur tournante

Faites chauffer le lait et la poudre de vanille à feu doux puis versez la farine de maïs en pluie. Mélangez bien pour éviter les grumeaux.

Ajoutez le beurre pommade et le sucre et mélangez à nouveau avant d’introduire les œufs. Mélangez.

Hors du feu, ajoutez l’Armagnac (qui a servi à infuser les pruneaux) et mélangez une dernière fois puis versez l’ensemble dans un moule beurré et fariné. Enfournez pour 40 minutes environ en surveillant régulièrement la cuisson.

Une fois cuit et refroidi, retaillez le biscuit aux dimensions de la bûche. Dans l’épaisseur également si nécessaire.

Conservez au congélateur jusqu’au montage.



Pour la Crème Bavaroise au Pastis Landais :

Crème bavaroise

Préparez les infusions :

Toastez les morceaux de brioche dans le four à 210 °C pendant cinq minutes.

Faites chauffer séparément le lait et la crème à 60 °C. Faites infuser les morceaux de brioche au moins deux heures.


Préparez la crème bavaroise :

Ajustez si nécessaire les masses de crème et de lait.

Dans une casserole, chauffez le lait avec la vanille fendue et grattée. Blanchissez les jaunes avec le sucre puis ajoutez le lait légèrement tiède. 

Reversez dans la casserole et portez le mélange à 82-83 °C (cuisson à l’anglaise/à la nappe).

Hors du feu, ajoutez la masse gélatine puis l’armagnac. Mélangez et laissez refroidir jusqu’à 27 °C en mélangeant régulièrement.


Ajoutez la crème montée, texture mousseuse, en trois à quatre fois, délicatement à la maryse puis passez immédiatement au montage.



Montage de la Bûche :

Préparez votre gouttière à bûche. J’utilise une gouttière silicone dans laquelle j’insère un tapis pour former un relief. Si vous possédez une gouttière en inox, chemisez-la d’une feuille de rhodoïd afin de faciliter le démoulage.

Coulez les deux tiers de la mousse dans la gouttière à bûche et tapissez les bords de mousse à l’aide d’une spatule, et ceci pour éviter des bulles d’air.

Lissez puis déposez l’insert congelé de pommes, pruneaux et crémeux. Appuyez pour faire remonter la mousse puis ajoutez-en un peu. Lissez à nouveau et ajoutez le biscuit. Appuyez une dernière fois, lissez et replacez au congélateur toute une nuit.



Glaçage de la Bûche :

Les Glaçages

Mélangez le sucre ② avec la pectine et réhydratez la gélatine

Chauffez l’eau, le sucre ①, l’extrait de vanille et le sirop de glucose. Lorsque le mélange est suffisamment chaud (aux alentours de 50 °C) incorporez le mélange pectine/sucre ② et mélangez pour éviter les grumeaux. 

Portez à ébullition et maintenez-la une bonne quinzaine de seconde. Hors du feu, ajoutez alors la gélatine réhydratée.

Chinoisez et mixez sans incorporer de bulle d’air. Utilisez à 35 °C.


Une fois le glaçage à température, Versez-le sur la bûche congelée placée au-dessus d’une plaque ou d’un récipient.

Laissez figer quelques instants puis coupez le glaçage au niveau des bords inférieurs de la bûche.  Replacez au congélateur ou laissez décongeler 6 h minimum au frais.

Sortez environ 30 min avant la dégustation pour profiter pleinement des saveurs.

Laissez un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *