La meringue italienne est la plus technique des trois meringues. Elle se fabrique en foisonnant les blancs à peine montés (mousseux) avec un sirop de sucre cuit (à 121 °C).

Elle est utilisée comme décoration sur les tartes, éventuellement brièvement dorée au chalumeau, dont les plus célèbres sont les tartes au citron et rhubarbe meringuées. On s’en sert également beaucoup comme appareil dans d’autres recettes de bases comme les crèmes (au beurre) ou les mousses (de fruits). Elles permettent d’alléger (en termes de texture) les recettes en leur donnant un côté plus aérien. C’est également l’un des composants des macarons parisiens, de la guimauve ou du nougat.

Les caractéristiques de la meringue suisse :

La cuisson :

Les blancs ne cuisent uniquement que par l’action du sirop bouillant versé dessus. C’est l’étape l plus technique, car ce dernier doit être incorporé, pendant le fouettage (celui-ci ne s’arrête pas), lentement, mais intégralement. Or le sirop refroidit vite et peut coller aux parois de la casserole..

Sur le foisonnement à froid :

Il est important de bien foisonner la meringue après le bain-marie. Pour que la meringue reste montée, il faut que le sirop de sucre emprisonne les bulles d’air et les empêche qu’elles ne s’échappent vers le haut. Si la meringue n’était pas fouettée, le sirop, en refroidissant, deviendrait de plus en plus visqueux, et tomberait par gravité. Les bulles d’air ne seraient alors plus piégées et les phases (air et eau) se sépareraient.

La Recette de Base :

Pour environ 300 g de meringue.

Ingrédients :

  • Blanc d’œuf : 100 g
  • Sucre semoule : 200 g
  • Eau : 65 g

Matériel :

  • Casserole
  • Maryse
  • Spatule
  • Fouet
  • Balance
  • Cul-de-poule
  • Bac
  • Papier-film

Processus :

Versez le sucre et l’eau dans une casserole puis portez le mélange à ébullition.

Quand ce dernier dépasse les 100 °C, aux alentours de 110 °C, commencez à monter les blancs en neige. Ils doivent être mousseux au moment où le sirop arrive à bonne température.

Continuez la cuisson du sirop jusqu’à ce qu’il atteigne une température comprise entre 116 et 121 °C.

Versez lentement le sirop sur les blancs en train de monter, en veillant à ne pas que le sirop touche le fouet ainsi qu’à ce qu’il n’en reste pas dans la casserole.

Continuez de foisonner jusqu’à complet refroidissement de la meringue puis utilisez immédiatement.

Les Recettes de Meringues Italiennes :

Les pâtisseries avec de la Meringue Italienne :

  • Tarte au Citron Meringuée
    Tarte au Citron Meringuée
  • Tarte Échec et Mat
    Tarte Échec et Mat
  • Guimauves à la Vanille
    Guimauves à la Vanille
  • Choux façon Tarte au Citron Meringuée
    Choux façon Tarte au Citron Meringuée
  • Nougat de Montélimar
    Nougat de Montélimar

Laissez un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *